Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l’édition d’un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votre
commande de livres.

La quantité commandée

En effet, il n’y a pas que la quantité de livre commandée qui compte. Le type d’impression, le type de reliure ou le format de votre livre peuvent avoir une grande influence sur le prix final.

Ce point n’est pas aussi évident qu’il semble l’être de prime abord. La mise en œuvre d’une impression implique deux types de coûts :

  • les coûts de calage,
  • les coûts d’impression.

Les coûts de calages découlent de la mise en œuvre de chaque matériel (presse, pelliculeuse, encolleuse). Ils sont fixes et leur rôle est de valoriser les différents réglages et les pertes (papier, encre, consommables…) qui en découlent.

Les coûts d’impression varient en fonction de la longueur de tirage choisie. Les plus évidents sont la quantité de papier et le nombre d’impressions réalisés.

Ce qu’il faut retenir de cette brève démonstration, c’est que les frais de calage représentent une grande partie du prix de vente lorsque la quantité commandée est réduite. A mesure que la commande prend de l’importance, les coûts de calage se diluent dans le prix final.

Ainsi, si vous commandez 10 livres, le prix unitaire du livre sera plus élevé que pour une commande de 100 livres.

N’hésitez donc pas à nous demander de coter plusieurs quantités au moment du devis. Vous pourrez de fait apprécier la variation de prix unitaire en toute conscience.

Le format d’impression

Quelques centimètres de plus ou de moins dans le format de votre livre peuvent faire varier énormément son coût de revient. En effet, vos livres ne sont pas imprimés à l’unité sur nos presses HP Indigo. Ce sont plusieurs exemplaires définitifs qui prennent place sur le support d’impression. Par exemple, le format d’impression de 320mm x450mm nous permet d’imposer 2 exemplaires pour un livre au format A4 (210mm x 297mm).

Donc, si vous choisissez un format A5 (148mm x 210mm), nous imprimerons vos livres par 4. Mais si vous optez pour un format à peine supérieur, 160mm x 240mm par exemple, les livres seront imposés par 2… D’où un coût quasiment équivalent à celui d’un livre de format A4 !

Dans le même ordre d’idée, un livre dont le format sera supérieur au format A4, 300mm x 300mm par exemple, sera imprimé sur 1 pose. D’où un prix quasiment doublé par rapport au A4.

Notre équipe du pré-presse se tient là aussi à votre disposition pour vous conseiller et vous proposer, si vous le souhaitez, différents devis en fonction des différents formats.

Le type d’impression

Chez Imprimer-mon-livre.fr, nous différencions toujours les impressions en noir des impressions en quadrichromie, bien plus onéreuses. Ce qui peut aller de soi pour un roman ou un livre de photographies, où toutes les pages sont soit noires, ou soit en quadri, n’est pas toujours aussi évident pour les ouvrages qui mixent les deux types d’impression.

Ainsi, pour un livre « mixte », nous vous demanderons de préciser le nombre de pages en couleur et le nombre de pages noires afin de vous proposer un tarif précis et juste.

Le type de reliure

Il influe aussi par le choix d’un encollage PUR (colle polyuréthane) plutôt qu’un encollage traditionnel de type EVA. La technologie PUR s’impose à partir de l’encollage de feuillets intérieurs de plus de 150g pour des raisons de solidité. On peut aussi la considérer comme nécessaire si l’ouvrage va être manipulé régulièrement (catalogue de pièces détachées par exemple). On la conseille pour les ouvrages particulièrement imposants et composés de papiers couchés brillants.

Dans la plupart des cas, l’encollage PUR n’est pas indispensable et obéit parfois à un véritable « effet de mode ».

A voir avec notre équipe du pré-presse !

Nous espérons que ces quelques conseils vous seront utiles.
Cependant, n’hésitez pas à valider avec le service pré-presse le bien fondé de vos options en croisant différents devis !

 

Mots clés : Prix impression livre

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus

formulaire de calcul

Estimez le prix de votre livre

* : champ obligatoire


Jusqu'à 200 livres. Merci de nous envoyer une demande de devis pour des quantités plus importantes
Jusqu'à 400 pages. Merci de nous envoyer une demande de devis pour des paginations plus importantes
D'autres papiers sont disponibles sur demande
D'autres papiers ou fintions sont disponibles sur demande
D'autres formats sont possibles sur demande

€ HT

De l’utilité du B.A.T (Bon à tirer) avant impression

De l’utilité du B.A.T (Bon à tirer) avant impression

Qu’est-ce qu’un « bon à tirer » et avez-vous vraiment besoin de cette étape dans la fabrication de votre livre ? C’est ce que nous nous proposons de vérifier maintenant.

Qu’est-ce qu’un « bon à tirer » ?

Vous ne trouverez ce terme que dans le milieu de l’imprimerie. Il recouvre cependant une notion toute simple et très partagée : le B.A.T. est une épreuve d’un travail à venir qui permet au donneur d’ordre de valider l’impression définitive. Dans d’autres domaines on va parler de prototypage (industrie), de maquette (architecture) ou de modélisation (mathématiques, économie…). On dit ici « bon à tirer » car l’impression définitive est souvent appelée « tirage ».

Un bon à tirer est sensé représenter de la façon la plus proche possible le résultat définitif. En imprimerie offset traditionnelle, on ne peut présenter au client un B.A.T. réalisé sur la presse offset. Ces frais seraient dissuasifs car le calage d’une presse offset représente une très grande portion — voire l’essentiel, pour les séries courtes et moyennes — du coût d’une impression. On utilise donc des matériels d’épreuvage reproduisant « au plus près », le résultat final.

Un des avantages de l’impression numérique est sa facilité et sa rapidité de mise en œuvre. A l’imprimerie DFS+, si vous commandez un B.A.T. de votre ouvrage à venir, la couverture et les pages intérieures seront imprimées sur le papier définitif et sur la presse définitive. Ainsi vous pourrez connaître exactement le rendu définitif de votre livre à venir.

Dans quel cas demander un B.A.T. ?

L’expérience accumulée depuis 15 ans dans la confection de livres en courte et moyenne série par l’imprimerie DFS+ vous assure une qualité de réalisation optimale. Cependant, si vous désirez « toucher » le papier choisi, le B.A.T. pourra aider. Si vous désirez juger une dernière fois avant l’impression de la disposition de vos textes ou du rendu de votre couverture, là encore, l’édition d’un bon à tirer pourra vous rassurer à moindre frais.

Si vous avez l’habitude d’imprimer sur un certain papier et que vous décidez d’en changer, si vous désirez changer de format de livre, ou de police de caractère, l’édition d’un exemplaire pourra, là encore une fois, vous être utile. En effet, comme annoncé précédemment, le B.A.T. — couverture et feuillets intérieurs — est imprimé sur le papier définitif de votre ouvrage. Il est aussi imprimé sur la presse numérique qui imprimera votre commande finale. Si vous le désirez, nous pouvons aussi réaliser pour vous un « B.A.T. façonné ». Ainsi, la couverture de votre livre est pelliculée (mat, brillant ou soft touch) et le livre est relié, totalement identique au livre final.

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus

utilisation de la catégorie

Survolez avec la souris le titre de la barre de menu  « Conseils pour imprimer un livre » pour faire apparaître les différentes catégories vous renseignant sur l’aventure de l’impression de votre livre.

La livraison de votre livre en express chez Imprimer mon livre

La livraison de votre livre en express chez Imprimer mon livre

La livraison de votre livre est une étape très importante du processus d’impression de livre. Ce n’est pas tout de valider le fichier, de l’imprimer parfaitement et de le façonner avec le plus grand soin, si vos livres sont mal emballés, que les colis vous sont livrés abîmés ou si vos livres se perdent dans la nature, tout l’excellent travail effectué en amont l’aura été en pure perte…

Chez « Imprimer mon livre », l’expérience acquise, ainsi que l’attention portée à la livraison de votre livre, nous permettent de vous assurer une réception rapide et sans surprise.

L’emballage de vos livres

Un livre est un objet fragile, mais lorsqu’on en empile plusieurs, leur poids total peut être très important. Nous veillons donc à ce qu’ils ne soient pas colisés en trop grand nombre. Ainsi, vos livres sont d’abord placés sous un film plastique rétractable en nombre restreint. Ces petits paquets sont ensuite rangés dans un carton de taille raisonnable pour offrir le maximum de solidité.

Chez « Imprimer mon livre » nous colisons donc les livres dans des cartons de petite taille et ces cartons sont choisis parmi les plus solides. Il existe différentes qualités de carton ainsi que différentes épaisseurs des cannelures. Nos cartons ne mesurent donc pas plus de 15 cm de haut et sont constitués de « doubles-cannelures » pour une résistance et une protection optimales.

La livraison de vos livres

Nous avons choisi Chronopost International pour la livraison de vos livres. « Imprimer mon livre » vous propose donc un service de messagerie express dans toute la France, et l’étranger, à J+1. Ce qui signifie que vos livres vous seront livrés le lendemain de l’expédition, avant 13 heures.

Au moment de l’envoi de vos livres, vous êtes prévenu par un e-mail comportant un numéro de tracking. Ce numéro, en vous connectant sur le site de Chronopost International, va vous permettre de suivre l’acheminement de votre colis étape par étape, jusqu’à la livraison finale.

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus
Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon sens prodigués dans l’article « Insérez des images dans un fichier Word®« . Vous allez apprendre pourquoi il est important de choisir une bonne résolution de numérisation. Vous verrez aussi comment déterminer cette dernière en fonction du travail à scanner. Plus encore, vous découvrirez les raisons techniques qui imposent ces choix.

Fonctionnement d’une presse numérique

Plutôt que de choisir une résolution de numérisation « au doigt mouillé », il vaut mieux connaître la résolution de travail de la presse de votre prestataire. Les presses HP Indigo® utilisées chez DFS+ utilisent une linéature de 175 lignes. Ceci signifie que sur une distance d’un pouce (2,54 cm), la presse imprimera 175 lignes de points de différentes tailles.

A moins que vous soyez un homme de l’Art, le concept de linéature doit vous être étranger. Vous devez cependant être familiarisé au concept de résolution décrite en points par pouce (ppp). Il existe une relation entre la linéature et la résolutions en points. Divers coefficients peuvent être appliqués pour passer de l’une à l’autre en fonction de la qualité du document à produire et des niveaux de linéature. Cependant, pour simplifier, on considère qu’un coefficient de 1,5 convient pour une presse qui imprime en 175 lignes. Donc, la résolution « idéale » pour obtenir le meilleur résultat sur nos presses est : 175 x 1,5 = 262,5 points par pouce.

Pour simplifier, une résolution de 300 ppp de vos images à leur format final est parfait pour nos presses.

Régler la taille de l'image

 

Pourquoi il ne faut pas « sur-échantillonner » ?

Vous pouvez être tenté d’utiliser des résolutions de travail plus importantes que 300 ppp lors de la finalisation de votre image. Après tout, les disques dur du XXIème siècle ne sont pas avares de « gigas » pour stocker facilement vos documents. Le résultat risque cependant d’être inverse à l’effet recherché.

En effet, si vous proposez au RIP* d’une presse une résolution qui dépasse sa résolution de travail optimale, il va « sous-échantillonner » votre image. Il va « traduire » du 600 ppp (par exemple) en 300 ppp (sa résolution idéale). Le problème c’est qu’il le fait mal car il n’est pas conçu pour cela. Et votre image sera floue !

N’oubliez pas que la fonction principale d’un RIP est de traduire les indications de couleur de votre fichier en gouttes d’encre sensées les reproduire au mieux. Un RIP n’est pas un supercalculateur mathématique. De plus, il aura bien plus de difficultés à manipuler des fichiers de plusieurs Go (giga-octets). Quelquefois, il en sera tout simplement incapable.

« Sur-échantilloner » vous fera perdre sur tous les tableaux ! Votre intérêt est donc de rester raisonnable et de choisir correctement vos valeurs de résolution.

A quelle résolution scanner l’original ?

Nous avons vu dans l’article « Comment préparer vos images pour l’impression » que les documents de départ doivent être rangés dans un dossier nommé « base ». Ce scan de départ n’obéit pas aux mêmes contraintes que l’image qui sera insérée dans votre livre. Nous vous conseillons donc de le numériser à la résolution de 600 ppp, ce qui devrait convenir la plupart du temps.

Exception : si vous devez produire un document fini plus grand que le document initial, il faudra donc augmenter la résolution du premier scan.

Et pour le document prêt à l’impression ?

Le document destiné à l’insertion dans votre livre doit être amené à sa taille finale. Ceci est important car si vous numérisez (scannez) une image en 300 points par pouce à un format de 200mm x 200mm et que vous l’importez dans votre ouvrage dans un bloc de 100mmx100mm en la redimensionnant, la résolution de votre image se transforme en 600 points par pouce. Logique !

Vous enregistrerez cette image modifiée et aux bonnes résolution et format final dans le dossier « elem » de votre travail. La voici prête pour son importation dans votre fichier de livre.

 

* RIP : Raster Image Processor : il s’agit de l’ordinateur accolé à la presse qui va transformer vos images en langage compréhensible pour l’impression de points de couleur.

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l’écriture d’un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de « traitement de texte » sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un résultat tout à fait honorable. Dans cet article nous verrons comment insérer des images dans un fichier Word®.

Nous avons choisi le logiciel Microsoft Word® car il s’est imposé comme le standard des traitements de texte. Il existe depuis 1983 et au cours de ses plus de 12 évolutions, il a reçu de multiples fonctions additionnelles qui lui permettent aujourd’hui, en plus de mettre en forme un fichier texte, d’insérer des vidéos, de transformer directement des fichiers Pdf en Word modifiable et bien d’autres choses encore…

D’abord, la préparation des images

Cet article n’a pas pour intention de vous poser plus de problèmes techniques que nécessaire ! Nous nous contenterons de conseils de bon sens, qui vous permettront d’achever votre travail aisément et avec la qualité désirée. Pour des conseils plus approfondis, rendez-vous sur l’article Comment préparer vos images pour l’impression.

  • Si vous utilisez un appareil photo numérique choisissez une résolution « moyenne ». S’il n’y a que deux possibilités, choisissez alors une résolution « haute ». Il n’est pas indispensable de stocker vos photos dans des fichiers trop lourds, uniquement nécessaires si vous réalisez des photos d’art ou si vous désirez les imprimer en grand format.
  • Si vous scannez des images ou des documents, utilisez la résolution 300ppp (points par pouce).
  • Si vous achetez des photos sur le net auprès de services tels que Fotolia® ou Shutterstock®, veuillez là-aussi à ce que la résolution de ces dernières se situe autour des 300ppp et que leur taille soit proche ou légèrement supérieure à leur taille finale.

Vous avez tout à gagner à ranger vos photos ou documents selon la méthode suivante :

Enregistrez-les sans modification dans un fichier que vous nommerez « Base » et dans un deuxième temps, ré-enregistrez-les dans un dossier que vous appellerez « Elem ». Dans ce dossier, vous redimensionnerez vos documents au format final d’insertion dans votre ouvrage. Pour finir, enregistrez-les au format jpeg.

Puis, l’insertion dans votre fichier texte

Dans le menu « Insertion », choisissez « Photo » et « Image à partir d’un fichier ».

Insérer une image dans un fichier Word

Une fois l’image insérée, vous discernez à chaque coin et au milieu de chaque côté du cadre de sélection des poignées. Ces poignées vous permettent de redimensionner l’image en cliquant dessus et en les tirant ou repoussant.

Au dessus du cadre de sélection vous pouvez voir un point vert au bout d’un trait noir. En cliquant dessus, vous pouvez faire tourner votre image. Si vous maintenez la touche majuscule enfoncée, l’image tournera de 5° en 5° (ce qui pourra vous permettre de retrouver plus facilement le point « 0 » si nécessaire !).

Réglez la taille de votre image

Word® vous donne accès à une foultitude d’autres réglages en double-cliquant sur votre image. Ils sont assez intuitifs et vous pouvez vous amuser à les tester tout en gardant bien en tête la combinaison de touches « Commande-Z » pour revenir en arrière si le résultat ne vous satisfait pas.

Placez une légende sous votre image

Vous pouvez taper du texte sous votre image pour la légender mais il peut être plus utile d’utiliser la fonction « Insertion », « Légende » pour ce faire. Ainsi, vous ne risquez pas de trouver votre photo sur une page et sa légende sur la page suivante…

Insérer une légende

 

 

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S’il s’agit d’un travail graphique, d’un livre photo ou d’une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont pas indispensables et que votre travail sera plus agréable à regarder s’il n’est pas gâché par ces vilains petits numéros… Vous devez éviter cette façon de faire pour plusieurs raisons.

Pourquoi faut-il placer des numéros de page dans votre livre

  • Les numéros de page ne sont pas forcément disgracieux. Ils peuvent profiter du style de votre composition et ainsi se fondre dans votre création ;
  • Si vous n’en mettez pas, comment alors réaliser une table des matières, et comment vos lecteurs pourront-ils aller jusqu’au chapitre désiré sans numéro de page ? Impossible.

L’expérience de lecture d’un livre sans numéro de page sera déplorable et votre lecteur se trouvera aussi frustré que lorsqu’il découvre un article attractif dans une vitrine… sans prix !

Comment placer les numéros de page dans votre livre

Sous Word, de la façon la plus simple du monde. Il vous faut vous rendre sur le menu Insertion et sélectionner « Numéros de page ».

Insertion des numéros de page

Vous pouvez ensuite régler la position de vos numéros de page. Les numéros de page s’affichent dans le pied de page ou dans l’en-tête, à votre convenance.

Numéros de page

Comment faire apparaître et disparaître les numéros de page

Les numéros de page sont maintenant placés tout au long de votre ouvrage. Vous souhaitez cependant qu’ils n’apparaissent pas sur les pages de titre et pourquoi pas, sur les pages blanches du début ou de fin de votre manuscrit. La solution est de diviser votre manuscrit en « sections ». A l’intérieur de ces sections, vous pourrez décider de l’apparition ou non des numéros de page.

Pour insérer un saut de section, allez dans le menu « Insertion » et sélectionnez « Saut », « Saut de section ». Si vous désirez que la section commence sur une page impaire quelles que soient les modifications que vous apporterez au fichier — comme ce doit être le cas pour un début de chapitre —, sélectionner « Saut de section (page impaire) ».

Insertion d'un saut de section

Vous disposez donc maintenant d’un fichier segmenté en sections et vous avez inséré les numéros de pages sur l’ensemble. Prenons comme exemple que vous désirez faire disparaître les numéros de pages dans la première section (les quelques pages avant le premier chapitre). Il vous faut aller dans le menu « En-tête et pied de page » (comme indiqué ci-dessous) et aller jusqu’à l’en-tête (si vous avez placé les numéros de pages en haut), ou dans le pied de page (si vous avez placé les numéros de pages en bas). Vous aller maintenant décliquer l’item « Lier au précédent ». Cette action aura pour effet de rendre les mises en page des en-têtes ou pieds de page indépendants. Vous pouvez maintenant aller sur les numéros de pages de la première section, les sélectionner en cliquant sur leur cadre, et les effacer. Les numéros de pages auront disparu de la première section mais seront restés dans la deuxième.

Régler lier au précédent

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu’il fera l’objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des images pour l’impression. Ici, le propos est de vous fournir des conseils simples et facilement applicables. Les quelques règles énoncées maintenant, si vous les suivez attentivement, vous éviteront de graves déconvenues et vous faciliteront la vie tout au long du travail de création de votre livre.

Capture des images

Le scanner a longtemps été l’outil de récupération préférentiel des images. Aujourd’hui il est supplanté par les appareils photo numériques ou les banques d’images en ligne telles Fotolia®. Le point à valider est la résolution des images que vous achetez ou que vous capturez avec votre appareil photo. Un dessin au trait (en noir et blanc) nécessitera une résolution minimale de 1000ppp (points par pouce), une photo ou image couleur demandera 300ppp. Ces chiffres sont directement fonction des capacités de l’oeil humain à discerner la netteté du flou et des caractéristiques des matériels d’impression à produire une image nette. Attention : sur les banques d’images, les images en 72ppp (ou « dpi » : dot per inch) vous apparaîtront nettes à l’écran et bien moins chères que les images en 300ppp mais elles seront floues à l’impression !

Tarif Fotolia

Dans cette capture d’écran tirée du site Fotolia® vous pouvez noter que le nombre de crédits à investir varie en fonction de la taille de l’image.

En ce qui concerne votre appareil photo, choisissez une résolution assez élevée, sans aller jusqu’aux résolutions maximales. Ces dernières vous seront utiles si vous désirez imprimer de grands posters mais pour une image de quelques centimètres-carrés elles seront inutiles et encombreront bien trop vite votre carte-mémoire.

Rangement des images

Vous devez ranger vos images dans un dossier de base telles quelles. Vous pouvez appeler ce dossier « Base ». L’image placée dans ce dossier ne sera pas retouchée.

Dans un deuxième temps vous l’enregistrerez dans un autre dossier que vous pouvez appeler « Eléments ». C’est cette image que vous travaillerez en vue de l’insertion dans votre document. Ce principe est très utile si – par exemple – vous réduisiez de trop une taille d’image, si vous vous trompiez dans la résolution finale, ou autre, et que vous ayez besoin de reprendre le travail à zéro.

Une fois la photo définitivement préparée, vous pourrez l’enregistrer dans un troisième fichier que vous pourrez appeler « Définitif ». Tous les professionnels de l’image pratiquent ainsi.

Mise au format

Vous avez donc rangé votre image dans « Base » et vous effectuez maintenant un « Enregistrez-sous » pour la copier dans « Eléments ». Choisissez « Photoshop » comme format de fichier.

Un élément à vérifier est la taille finale de votre image telle qu’imprimée dans votre ouvrage. Si votre image doit mesurer 150mm x 44mm une fois imprimée, vous devez maintenant la travailler dans votre dossier « Eléments » dans ce format-ci et à la bonne résolution (300ppp pour les images et 1000ppp pour les dessins au trait).

Vous pouvez régler la taille de l’image en passant par les menus « Image » > « Taille de l’image ».

Régler la taille de l'image

Dans cette capture écran, la taille de l’image est de 150mm x 44mm et la résolution de l’image 300ppp.
C’est taille à laquelle l’image sera imprimée, tout est ok !

RVB ou CMJN ?

Ces abréviations caractérisent des espaces colorimétriques. Sans trop entrer dans les détails, l’espace RVB sera l’espace de travail des écrans, appareils photos numériques, scanners et le CMJN sera l’espace de travail des presses destinées à l’impression de votre livre. Le point à garder en tête est que le RVB peut traduire un plus grand nombre de couleurs que ce que peut imprimer une presse en CMJN. Si vous ne voulez pas avoir de surprise au moment de l’impression, passez le « mode » de votre image (« Image » > « Mode ») de « Couleurs RVB » en « Couleurs CMJN ». Vous pouvez ainsi observer l’image telle qu’elle apparaîtra une fois imprimée.

Mode de l'image

L’enregistrement final

Repassez votre image en mode RVB et enregistrez votre fichier. Vous pouvez maintenant réaliser un dernier « Enregistrez-sous » vers votre dossier « Définitif ». C’est le moment de choisir le format définitif de l’image. Je vous conseille le format JPEG, qui allège grandement votre fichier image sans le dégrader de façon perceptible.

 Le format jpeg

Vous pouvez régler les « Options JPEG » à votre convenance. Je ne vous conseille pas de modifier les réglages proposés par Photoshop® quant au format. Vous pouvez laisser le réglage de « qualité » au maximum, cela n’alourdira pas trop votre fichier.

Les options jpeg

A bientôt pour un article traitant de la correction colorimétrique !

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Comment réaliser une table des matières automatique pour votre livre ?

Comment réaliser une table des matières automatique pour votre livre ?

La construction de la table des matières peut être une source de difficulté dans la préparation de votre tapuscrit. De fait, on aura tendance à repousser sa réalisation, la repousser encore… et lorsqu’on s’y attelle enfin, il faut reprendre dans le corps du texte nombre de mises en forme cruciales et indispensables. La colère monte et on est parfois tenté par un sommaire « light », voire incomplet ou avec des numéros de page… faux !

Il est pourtant simple de réaliser une table des matières en quelques clics, aisément modifiable, et dont les numéros de pages seront toujours corrects, quelles que soient les modifications apportées au corpus du livre.

Table des matières et sommaire, mieux vaut y penser avant !

Un sommaire est une table des matières ne reprenant que les niveaux principaux de votre ouvrage. Alors que le sommaire se placera au début du texte, la table des matières se trouvera à la fin. Si vous rédigez une thèse, un ouvrage technique ou un livre de recettes, la table des matières et le sommaire sont indispensables. Comment vous y prendre ?

Sous Microsoft Word®, la table des matières se construit automatiquement à la condition que vous ayez pris soin de donner des styles à vos titres.

Les styles sous Word

Habituellement, on tape « au kilomètre » (c’est-à-dire sans mise en forme aucune) son texte, puis, dans un second temps, on met en forme les titres en les sélectionnant et en leur appliquant un style (en cliquant sur une barre d’outils de « style » comme montrée ci-dessus).

Si les styles par défaut de Word® ne vous conviennent pas (je vous comprends !), vous pouvez effectuer un clic-droit sur la case du style en question et choisir « modifier… ». A vous de choisir une police, une taille de caractère qui vous plaisent, voire modifier l’importance des espaces « avant » ou « après », à votre convenance.

Modifier un style

Vous devez vous astreindre à ce travail de mise en forme des styles au début de la frappe de votre document. Cela peut apparaître comme du temps perdu mais en fait, pas du tout ! Non seulement le corps de votre texte sera parfaitement structuré et le style général cohérent, mais en plus, s’il vous venait l’envie de changer une caractéristique d’un certain style, la modification se reporterait automatiquement et immédiatement dans tout votre ouvrage. Très pratique !

La réalisation de votre table des matières : 3 secondes !

Le grand moment est maintenant arrivé. Il ne vous reste plus qu’à insérer votre table des matières à l’endroit voulu. Allez dans le menu « Insertion » et sélectionnez « Tables et Index… ».

Insérez votre table des matières

La boîte de dialogue ci-dessous apparaît. Elle vous permet de choisir le style de votre table des matières, le nombre de niveaux que vous souhaitez voir figurer ainsi que d’autres réglages moins impératifs.

Boîte de dialogue table des matières

Vous disposez maintenant de votre table des matières, voyons comment la mettre à jour si vous apportez des modifications à votre ouvrage.

En cas d’importants changements, il sera peut-être plus aisé de recréer une nouvelle table des matières. S’il s’agit de ne modifier que quelques numéros de pages ou d’ajouter un ou deux titres, vous pouvez mettre à jour instantanément votre table des matières de la façon suivante : maintenez la touche Control appuyée et effectuez un clic-droit sur la table des matières-même. Le menu suivant apparaîtra. Il ne vous reste plus qu’à mettre à jour les champs, et c’est fini !

Mise à jour de la table des matières

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des « fonds perdus ». Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ?

Au moment de la construction de votre couverture par exemple, vous serez certainement tentés par une belle photo en « première de couverture » qui remplira toute la page jusqu’à ses bords. Ceci implique que l’impression aille jusqu’au bout de la feuille. Vous comprendrez aisément qu’aucun massicot n’est capable de couper votre livre « juste à la limite » de l’image pour laisser le blanc d’un côté et l’image de l’autre… On observerait systématiquement des liserés blancs ou des coupes trop courtes à la place d’une coupe « propre ».

La solution est donc de prévoir dans votre fichier un dépassement de l’image par rapport au format fini (aussi dit « rogné ») de votre document. A la coupe, ce dépassement de fond partira en chute et sera donc « perdu ». Nous conseillons 2,5 mm de fonds perdus de chaque côté de votre page.

 

Les fonds perdus

 

Théoriquement, vous ne devez vous confronter à la problématique des fonds perdus que dans les logiciels de mise en page. En effet, lorsque vous travaillez vos images dans un logiciel de retouche d’image (exemple : Photoshop®) vous n’avez pas à vous soucier des fonds perdus.

Dans un logiciel de mise en page (exemple : InDesign®), vous réglerez les fonds perdus au moment de la création de votre fichier comme suit :

 

InDesign : les fonds perdus

 

D’une façon générale, si vous devez éditer des affiches, des feuillets, des cartes de visite, agrandissez la taille de votre document de 2,5 mm par côté, l’imprimeur coupera dans ce surplus d’image et votre document bénéficiera des fameux « fonds perdus ». Par exemple pour un format A4 qui mesure 210 x 297 mm, vous produirez un document de 215 x 302 mm. Prenez cependant garde à ne pas placer d’élément important trop près du bord de votre document car une partie de ce dernier partira avec les fonds perdus et pourra être, pour le compte, définitivement  « perdue » !

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d’emploi, etc. et bien qu’ils méritent tous la dénomination de « livre », leur objet sera différent à chaque fois. Ces particularités vont jouer sur les impératifs de mise en page autant que sur le choix de la forme « physique » du livre. En effet, on ne reliera pas un roman comme un livre de cuisine. On ne choisira pas les mêmes papiers pour un livre pour enfant ou pour un mode d’emploi. Un manuel de formation ne sera pas présenté comme une BD…

Comment choisir le mode de reliure de votre livre ?

Livre ou manuel ? Telle est la question !

Ceci est un des modes principaux de différenciation entre les ouvrages. Alors qu’il ne vous viendra pas à l’idée de lâcher votre livre pour lire un roman (!), il vous paraîtra aussi incongru de tenir votre livre de cuisine pendant l’exécution de votre recette. Nous conseillons donc vivement la reliure métallique dite « Wire-O » pour tous les ouvrages qui doivent rester ouverts, reposer sur un support, pendant l’utilisation. On trouve donc dans cette catégorie : les manuels de formation, les modes d’emploi, les livres de recettes, les « ouvrages de travail » pour résumer.

Pour les romans, les livres de poésie, les carnets de notes, autant d’ouvrages dont la forme participe au plaisir de lire ou d’écrire, la reliure en dos carré collé s’impose, évidemment.

Les ouvrages courts — moins d’une quarantaine de pages idéalement — peuvent être reliés avec « deux points métal » (deux agrafes en fait) sous forme de brochure. Selon le choix des papiers, on peut obtenir des brochures plus ou moins luxueuses.

Quelques ouvrages particuliers

Dans la catégorie des livres encollés en dos carré collé, on peut aussi trouver des ouvrages particuliers, tels que les BD, les catalogues, les livres pour enfants… qui vont nécessiter un encollage plus résistant que la normale car ils seront sollicités de façon plus active et répétée. Dans ces cas on utilisera l’encollage à la colle PUR, souple et extrêmement résistant, pour réaliser le dos carré collé.

Qu’en est-il de la préparation des fichiers ?

Il faut distinguer les ouvrages reliés en dos carré collé des autres du fait que l’on « n’écrase » pas un livre complètement à plat pour l’ouvrir et le lire. Du fait de la colle qui retient les pages en leur base, les feuilles restent proches à cet endroit-ci et rendent toute lecture malaisée. Il est important de réserver des marges assez importantes afin que la lecture n’impose pas l’ouverture forcée du livre au niveau de la reliure.

Dans l’un ou dans l’autre des domaines, notre équipe du pré-presse se tient à votre disposition pour vous conseiller au mieux au 04 42 900 421 ou par le formulaire de contact.

Mieux encore, estimez maintenant le montant de votre livre (jusqu’à 200 exemplaires) grâce à notre calculateur en ligne situé en page d’accueil. Vous pouvez nous adresser vos demandes plus détaillées sur la page de contact.

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus
L’impression de votre livre avec la presse numérique HP Indigo

L’impression de votre livre avec la presse numérique HP Indigo

« Imprimer mon livre » utilise la presse HP Indigo pour l’impression de vos livres. Les presses de ce constructeur sont reconnues depuis plus de 15 ans maintenant comme les meilleures presses numériques du marché. Ceci est principalement dû à leur technologie d’impression. Alors que la plupart des matériels d’impression numérique haut volume utilisent la xérographie, la presse HP Indigo utilise de l’encre liquide. Ceci rapproche sa qualité d’impression de celle des presses offset traditionnelles. D’ailleurs, certains appellent cette technique d’impression « l’offset numérique ».

« Offset numérique » versus reprographie traditionnelle

Sur un copieur traditionnel, même de grande qualité, la technique d’impression est identique à celle de n’importe quel photocopieur de bureau. L’encre utilisée est conditionnée sous forme de poudre (toner). Elle est déposée sur le papier puis « cuite » dans un four aux environs de 170°C afin d’être fixée sur le support. L’encre « recouvre » le papier. Ce dernier est donc complètement dissimulé sous la couche d’encre et plus aucune de ses particularités ne ressort après un tel traitement.

Sur une presse HP Indigo, l’encre liquide déposée sur le papier de votre livre imprègne les fibres de la même manière que sur une presse offset traditionnelle. Par exemple, si vous choisissez un papier couché brillant, votre impression brillera. Si votre choix s’oriente vers un papier satiné, voire mat, le fini de votre impression sera de fait plus mat.

Les caractéristiques particulières des papiers spéciaux sont respectées

L’intérêt est d’autant plus grand si vous choisissez un papier particulier. Sur un papier recyclé, l’encre laissera apparaître les fibres de la feuille et ainsi votre choix de papier ne sera pas trahi par une impression qui viendrait cacher son grain. Si vous choisissez un papier de création, qu’il soit vergé, avec un léger grain « feutre », ou qu’il soit pailleté, l’encre magnifiera le papier avec s’associant à lui, plutôt qu’en le recouvrant totalement.

N’hésitez donc pas à nous demander un « bon à tirer » pour votre ouvrage, pourquoi pas sur deux papiers différents ? Imprimer mon livre vous offre la possibilité de réaliser en courte série des livres avec la même excellente qualité que les meilleurs standards offset du marché. Profitez-en !

 

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s’est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l’impression. Il possède en effet toutes les qualités que l’on peut attendre d’un rouage essentiel d’une industrie pleine de complexités !

Facilité, sûreté, efficacité !

La principale qualité des documents enregistrés au format PDF est la sûreté et la fidélité de leur caractéristiques. Dans un document PDF sont « embarqués » les images, les polices, les hyperliens, toutes les caractéristiques de mise en page que vous aurez déterminés pour votre fichier. Ceci peut sembler automatique mais « jadis » (oh ! il y a une quinzaine d’années !), lorsque vous apportiez le fruit de votre travail à l’imprimeur afin qu’il vous le restitue au mieux, il fallait respecter une organisation stricte dans la présentation de votre document. Vous deviez lui fournir — soigneusement rangés — les polices de caractères (complètes), les images, le corps du texte, dans des fichiers séparés et l’imprimeur se chargeait de « remonter » votre document au mieux sur sa propre plateforme. Inutile de préciser que le « bon à tirer » s’imposait car les risques d’erreur étaient nombreux. Le format PDF est heureusement maintenant la norme et élimine la quasi-totalité des risques d’erreur.

Quelques points à surveiller…

Il faut cependant nuancer ce tableau qui paraît bien rose… Il existe plusieurs types de PDF et ils ne sont pas tous destinés à l’impression de fichiers. Certains PDF peuvent être partagés pour un travail de groupe. Ils comprennent plusieurs versions, des révisions, des modifications incluses dans un même fichier. La bonne version ne sera peut-être pas la version fournie à l’imprimeur ! On peut aussi placer des annotations dans les fichiers PDF et… oublier de les faire disparaître avant de générer le fichier définitif ! Il est possible de placer des animations dans des PDF, mais bien sûr, impossible de les imprimer !

En générant votre fichier PDF pour l’impression, prenez bien soin de choisir l’option « Impression » qui vous sera proposée dans la majorité des cas. Les plus avertis choisiront l’option PDF X1/A qui préparera le fichier de façon optimale pour nos presses.

Il vous faudra aussi scrupuleusement observer les éventuelles notifications que vous fera parvenir votre logiciel au moment de l’enregistrement au format PDF de votre document ! L’erreur la plus communément observée est l’absence de la police de caractère dans votre fichier natif. Même si le PDF se génère finalement, la police de caractère n’en sera pas pour autant intégrée…

C’est le moment pour un bon conseil !

Dans ce domaine, plus encore que dans d’autres, n’hésitez pas à contacter notre équipe du Pré-Presse au 04 42 900 421 pour des conseils certainement très utiles !

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Scannez vos documents comme un pro (niveau avancé)

Si votre livre contient des photographies, illustrations, dessins, que vous devez scanner (numériser), la lecture de cet article devrait vous économiser du temps et de la sueur ! Ces lignes ont pour vocation de vous en apprendre un peu plus que les conseils de bon...

lire plus
Insérez des images dans un fichier Word®

Insérez des images dans un fichier Word®

Vous avez décidé de vous lancer dans l'écriture d'un ouvrage sans pour autant vous transformer en graphiste professionnel ? Un logiciel de "traitement de texte" sera suffisant pour recueillir vos mots et vos photographies en vous assurant un...

lire plus
Comment gérer vos numéros de page

Comment gérer vos numéros de page

Selon le type de votre ouvrage, il se peut que vous soyez tenté de ne pas y faire figurer des numéros de page. S'il s'agit d'un travail graphique, d'un livre photo ou d'une courte nouvelle, vous pouvez vous dire que les numéros de pages ne sont...

lire plus
Comment préparer vos images pour l’impression ?

Comment préparer vos images pour l’impression ?

Le domaine de la couleur est tellement vaste et il peut être abordé de tellement de manières différentes qu'il fera l'objet de plusieurs articles plus ou moins ardus. Cet article a pour but de vous initier aux principes de base du travail des...

lire plus
N’oubliez pas les fonds perdus !

N’oubliez pas les fonds perdus !

Dans les gestion de vos images ou photographies, vous serez certainement confrontés à la gestion des "fonds perdus". Que recouvre ce terme technique ? Quand sont-ils utiles et comment les régler sur votre logiciel ? Au moment de la construction...

lire plus
Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Pourquoi le format PDF pour imprimer un livre ?

Le format PDF s'est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l'impression. Il possède en effet toutes les qualités que l'on peut attendre d'un rouage essentiel d'une industrie pleine de complexités !...

lire plus
Préparez le fichier de la couverture

Préparez le fichier de la couverture

La couverture doit être attrayante et informer rapidement le lecteur sur le contenu du livre. Sur la « première de couverture » se trouve le titre et le nom de l’auteur. On peut aussi y trouver, le nom de l’éditeur, voire la collection. Dès...

lire plus
Préparez le fichier des pages intérieures

Préparez le fichier des pages intérieures

La préparation du fichier des pages intérieures pour l’impression numérique est une étape importante dans la conception de votre livre. Le logiciel de traitement de texte Nous vous conseillons fortement d’utiliser Microsoft Word pour composer...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s’il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d’un ouvrage dont la souplesse du dos est capitale, comme un livre doté d’une couverture rigide par exemple, un dos flexible est impératif. Une technique permet de concilier ces deux exigences a priori contradictoires, l’encollage en colle PUR.

L’encollage en colle PUR, la technique ultime d’encollage des livres

Lors de la fabrication de votre livre, les pages intérieures sont imprimées d’un côté, et d’un autre côté est réalisée la couverture. L’étape suivante consiste en un emboîtage des pages intérieures dans la couverture par collage. La technique communément employée est l’encollage en colle « EVA », qui convient tout à fait à la grande majorité de la production de livres.

Cependant, une nouvelle colle à base de polyuréthane (PUR) est apparue depuis quelques années et repousse les limites techniques de l’encollage des livres.

Vous pouvez maintenant encoller des livres très épais, très lourds, imprimés sur des papiers couchés habituellement plus délicats à l’encollage, avec une résistance sans faille. Les catalogues volumineux, les annuaires, les revues techniques, les ouvrages encyclopédiques sont concernés par cette technique.

Vous pouvez aussi encoller des ouvrages dont les pages sont très épaisses (à partir du 170g, le PUR s’impose), ou qui sont vernies, voire pelliculées sans crainte de voir se détacher une des pages préférées de votre album de mariage par exemple !

En effet, le secret de ce type de colle est la « réticulation » de cette dernière. Clairement, il s’agit plus d’une soudure que d’un simple collage, la structure moléculaire des matériaux en contact se modifiant sous l’action de cette colle pour se lier définitivement. Dernière précision : alors que les colles classiques type EVA obtiennent leur résistance maximale dans les heures qui suivent l’encollage, les livres encollés en PUR nécessitent 48 heures de séchage sans manipulation pour atteindre 100% de séchage.

Un encollage solide ET souple à la fois

Dernière qualité de cette colle — mais non des moindres — elle conserve une grande souplesse de manipulation. Ceci s’explique par les qualités intrinsèques de la colle, mais aussi par la moindre quantité de colle nécessaire pour un encollage optimal. Moins d’épaisseur du filet de colle = plus de souplesse du dos !

Pour résumer, l’encollage en PUR vous permettra d’assurer la solidité et la souplesse de tous vos ouvrages aux caractéristiques extrêmes, pour longtemps !

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

« Imprimer-mon-livre.fr » vous propose d’offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d’émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser la couverture avec le procédé de la couverture rigide.

Avec imprimer-mon-livre.fr il n’y a pas de maximum de pagination prédéfini. Nous étudions toutes vos demandes et nous vous conseillons au mieux quant aux format, type de papier et nombre de pages que vous désirez.

La technique du livre à couverture rigide

Ce processus consiste en une suite d’opérations destinées à protéger solidement votre ouvrage en l’enserrant dans une couverture formée sur des plaques de carton de 2 mm d’épaisseur.

Tout d’abord l’encollage du « book block » (le corps du livre, les pages intérieures). Il s’effectue sur un thermorelieur utilisant la colle PUR. Cette colle assure plus qu’un collage traditionnel. Les pages sont littéralement « soudées » les unes aux autres une fois que le temps de réticulation (temps de prise) de 48 heures est achevé. En plus d’offrir la plus grande solidité, ce processus offre aussi une grande souplesse du dos du livre, ce qui est capital dans le cas du livre en couverture rigide. En effet, un tel livre peut s’ouvrir à plat, alors que pour un livre traditionnel, la couverture n’est jamais aplatie à 100%, ce qui risquerait d’endommager le dos du livre.

La couverture est préparée à part. Une légère feuille de 150 grammes est imprimée et pelliculée au recto, ceci afin de protéger l’extérieur du livre. Après pelliculage, cette feuille est encollée sur les trois pièces de carton de  2 mm pour former la couverture définitive.

Pour finir, le « book block » est emboîté dans la couverture rigide grâce à de la colle blanche, puis le livre est pressé vigoureusement pour finaliser le jumelage. Votre livre à couverture rigide est prêt !

Votre livre à couverture rigide produit dans nos ateliers en France

L’entièreté de ce processus est réalisé dans nos propres ateliers, à Aix-en-Provence. Ainsi nous pouvons vous assurer un haut degré de qualité dans la réalisation. Un autre bénéfice induit est un coût extrêmement compétitif obtenu par l’évitement de tout frais de sous-traitance.

Vous pouvez dès maintenant estimer le prix de votre ouvrage en couverture rigide grâce au calculateur ci-dessous si vous prévoyez un format A4 portrait, A5 portrait ou 16×24 portrait. Vous pouvez aussi obtenir un devis pour d’autres format, pagination, type de papier ou un conseil bienveillant par le formulaire de contact ou au 04 42 90 04 21 de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 18 h 00 les jours de semaine.

Estimez le prix de votre livre à couverture rigide


Jusqu'à 200 livres. Merci de nous envoyer une demande de devis pour des quantités plus importantes
Jusqu'à 400 pages. Merci de nous envoyer une demande de devis pour des paginations plus importantes
D'autres papiers sont disponibles sur demande
D'autres formats sont possibles sur demande

€ HT

€ HT

€ HT

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Tarif d’impression de livre : quel budget ?

Auteur confirmé ou novice en la matière, vous devez optimiser le budget consacré à l’impression de vos livres. Imprimer mon livre.fr vos dit combien coûte l'édition d'un livre et vous indique les leviers sur lesquels jouer pour réussir votrecommande de livres. La...

lire plus
Les différents types de livres

Les différents types de livres

Il existe quantité de types de livres : romans, BD, livres pour enfants, livres de poésie, magazines, livres de recettes, fanzines, modes d'emploi, etc. et bien qu'ils méritent tous la dénomination de "livre", leur objet sera différent à chaque fois. Ces...

lire plus
Découvrez l’encollage PUR des livres

Découvrez l’encollage PUR des livres

Si votre livre est particulièrement lourd ou volumineux, ou s'il est destiné à une manipulation quotidienne — comme un catalogue produits ou un annuaire professionnel — un encollage des pages particulièrement solide doit être envisagé. Dans le cas d'un ouvrage dont la...

lire plus
Impression de livre avec couverture rigide

Impression de livre avec couverture rigide

"Imprimer-mon-livre.fr" vous propose d'offrir une luxueuse couverture rigide à votre livre. Que vous publiez une BD, un ouvrage familial chargé d'émotion ou un livre photos qui vous rappellera longtemps un magnifique voyage, Imprimer mon livre vous propose de réaliser...

lire plus
Choix du papier pour votre livre

Choix du papier pour votre livre

Le choix des papiers pour votre livre peut tourner au casse-tête rapidement. En effet, les assemblages entre qualité, grammages et finitions sont infinis. Pour vous aider, des suggestions de papiers pour tous les types de livres figurent sur la page d'accueil.Si vous...

lire plus
Edition ou auto-édition ?

Edition ou auto-édition ?

Cette question ne se pose effectivement que depuis l’apparition de l’imprimerie numérique. Avant les années 2005, les tirages minimaux que suggéraient les imprimeurs traditionnels (2000 livres minimum) rendaient particulièrement ambitieuses les velléités d’auto-édition.

Tentons de décrire les spécificités de ces deux canaux de diffusion de vos ouvrages.

L’édition traditionnelle

On distingue ici une personne ou une société (maison d’édition) dont la finalité est de diffuser au plus grand nombre la production intellectuelle de plusieurs auteurs. Les auteurs en question ne sont pas pour autant choisis au hasard. En effet, l’éditeur oriente l’activité de son entreprise suivant une stratégie, une ligne éditoriale. De ce fait, il ne publiera que les auteurs qui correspondent à cette ligne éditoriale.

Le travail d’édition consiste alors à suggérer, reprendre, corriger, réécrire parfois le manuscrit de l’auteur. Dans certains cas, l’éditeur devra même se transformer en « agent secret » pour dissimuler une parution jusqu’au dernier moment et, parfois, réussir un « grand coup d’édition » !

Une fois le manuscrit (« tapuscrit » le plus souvent) finalisé, l’éditeur s’occupera ensuite de faire imprimer l’ouvrage et gèrera, enfin, sa distribution.

Le travail de l’éditeur est assez ingrat dans le sens où il prend sur lui la majorité des risques de l’opération pour un gain raisonnable.

L’auteur, rémunéré par l’éditeur, se verra attribuer de 8 % à 12 % des recettes générées par les ventes. Les grossistes et distributeurs toucheront entre 50 % et 60 % des recettes. Après rémunération du personnel de la maison d’édition et celle de l’imprimeur valeureux, il pourra profiter de la part restante.

De fait, les éditeurs se cantonneront la plupart du temps dans des choix éditoriaux peu risqués, avec des auteurs réputés… Ce qui laisse peu d’espoir à l’auteur naissant de bénéficier tout de go d’un contrat d’auteur en bonne et due forme…

L’auto-édition

Royaume de la liberté, l’ auto-édition vous offre la possibilité de gérer l’ensemble des étapes de la chaîne éditique par vous-même. Vous pouvez choisir de corriger et de mettre en page vous-même votre manuscrit ou alors d’en confier la mise à forme à un homme de l’art.

En ce qui concerne la technique (le format de votre ouvrage, les papiers employés et les finitions choisies), DFS+ peut vous conseiller au mieux. Vous pouvez trouver sur ce site de nombreux conseils mais vous pouvez aussi nous joindre par téléphone du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h 00 à 18 h 00.

Que vous soyez un auteur confirmé ou que vous vous apprêtiez à publier votre premier ouvrage, vous pouvez bénéficier à plein de la souplesse du numérique.

En effet, la quantité la plus couramment commandée chez nous est 100 exemplaires. Le délai d’impression proposé par défaut est une semaine. A partir de ces données de base, vous pouvez ajuster votre besoin. Il vous est donc très facile de commander un réassort de quelques dizaines de livres ou d’augmenter les commandes jusqu’à 400-500 livres dans des délais très raccourcis.

Vous faîtes peut-être partie des 6 % de Français qui possèdent un manuscrit prêt à être publié, soit 2,5 millions de personnes (étude de l’Ifop publiée dans Le Figaro Littéraire)… L’auto-édition existe et vous permet aujourd’hui de franchir le pas dans de bonnes conditions financières. Lancez-vous, vous ne le regretterez pas !

Un bref historique du papier pour l’imprimerie

Un bref historique du papier pour l’imprimerie

Je vais vous parler papier et autres choses….et plus particulièrement à Cai Lun, chef des Ateliers impériaux (mort en 121 de notre ère).

Tout savoir sur le papier!

Bien que certaines sources témoignent de la découverte, dans des tombes, de papiers remontant à plus de deux siècles avant Jésus Christ, le consensus attribue cette invention majeure aux Chinois, et plus particulièrement à Cai Lun, chef des Ateliers impériaux (mort en 121 de notre ère).

Le papier n’arrivera en Occident qu’en juillet 751. C’est à cette date que les Arabes et les Tibétains stopperont l’expansion de l’armée chinoise à Samarcande (actuel Ouzbékistan) et découvriront par la même occasion le papier dans leur trésor de guerre.

Autour de la Méditerranée, on ne connaît alors que le papyrus (agglomération de fines tranches de plantes) ou le parchemin (peau d’animal) comme matière d’écriture.

Le papier arrive en Europe par l’Italie

En 1250 le papier commencera à être produit en Europe, à Fabriano, en Toscane. Là-bas, se trouvent des tisseurs et des tanneurs qui profitent de la rivière locale, le Giano pour les besoins de leur activité. De façon connexe, ils vont bientôt broyer des morceaux de textile et les recouvrir de la gélatine animale résultant du jus de cuisson des peaux. Par cette manière, le papier sera non seulement renforcé, mais il accueillera toutes les écritures possibles.

Le processus s’industrialisera et les fabriques se multiplieront alors rapidement.

Pour se protéger des imitations, les maîtres d’œuvre de Fabriano auront l’idée de dessiner à l’aide d’un fil de cuivre un motif placé dans le tamis où se dépose la pâte. Ce sera la naissance du filigrane !

Avec l’invention de l’imprimerie au XVème siècle, la production ne cessera de s’accroître et avec elle la valeur des chiffons, car avant qu’il ne soit principalement constitué de bois, le papier était produit à partir de chiffons.

Avec la hausse de sa valeur, sa collecte deviendra un problème crucial, donnant parfois lieu à des « batailles de chiffonniers » !

De nos jours, bien que le coton en soit le composant principal, le chiffon subsiste toujours dans la fabrication des billets de banque.

C’est aussi grâce à ces deux éléments (coton doublé de papier) que les frères Montgolfier s’élèveront de 400 mètres dans le ciel de Vidalon-lès-Annonay en 1783. Une révolution juste avant la vraie !

Aujourd’hui, le papier est plus que jamais incontournable

Aujourd’hui, la production papetière se divise en papier « graphique », papier d’emballage et « tissues » à l’anglaise (mouchoirs, papiers hygiéniques, lingettes, serviettes…) pour un total de 400 millions de tonnes produites. Les usines se gigantifient, elles se concentrent au Brésil, en Indonésie, au Chili et en Amérique du Nord.

Le recyclage prend de plus en plus de place (80 % de matière recyclée dans le secteur de l’emballage). En 2010 déjà, plus de 50 % du papier consommé dans le monde était issu de papier recyclé, alors que cette proportion n’atteignait pas 10 % en 1960 ! Le papier devient moderne, technologique !

Alors que le chat a 7 vies, le papier en a 5, mais pour ce dernier, c’est prouvé !

L’eucalyptus est la principale source de matière première aujourd’hui. C’est un arbre magique !

  • Il pousse vite (5 ans à 7 ans).
  • C’est un arbre « sociable ». Entre ses troncs on peut planter de nombreuses plantes (maïs, manioc, haricots…). Il apprécie la compagnie des autres plantes et s’en nourrit.
  • L’eucalyptus n’assoiffe pas les nappes phréatiques car ses racines ne plongent qu’à 2,5 mètres environ, alors que l’eau souterraine se découvre à partir de 15 mètres.
  • Cet arbre ne consomme naturellement que peu d’eau. Il nécessite 0,43 mètre cube d’eau pour produire un kilogramme de bois, contre 1,65 pour le soja, 3,5 pour le poulet, 15 pour le bœuf !
  • Les cycles de production s’additionnent et les rendements augmentent. Magique on vous dit !

Alors vive l’eucalyptus et vive le papier !

Article écrit à partir de l’ouvrage « Sur la route du papier », d’Erik Orsenna (2012).

Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

L’ISBN – International Standard Book Number – ou Numéro international normalisé du livre, permet l’identification d’un livre dans une édition donnée. Selon le décret n° 81-1068, du 3 décembre 1981, pris pour l’application de la loi relative au prix du livre, ce numéro doit figurer sur tous les exemplaires d’une même œuvre dans une même édition. (Au verso de la page de titre, au bas de la dernière page de couverture et au bas de la dernière page de la jaquette des livres). C’est ce numéro qui, traduit en code EAN, figurera le code-barres que nous pouvons apposer pour vous en quatrième de couverture de votre ouvrage.

L’ISBN est attribué avant publication.

Il a été conçu pour simplifier le traitement des livres en ordinateur : les libraires peuvent passer des commandes standardisées, les distributeurs ont le même code pour traiter les commandes, et les retours. Les différentes opérations de gestion dans les bibliothèques et centres de documentation sont facilitées. Par ailleurs, le caractère international de cette numérotation constitue, à l’étranger également, une référence unique pour tous les professionnels du livre.

Les délais de traitement des dossiers sont de l’ordre de 3 semaines.

L’Agence francophone pour la numérotation internationale du livre (AFNIL) est chargée d’attribuer des ISBN aux maisons d’édition, associations, particuliers, entreprises ou organismes privés, désirant publier ou produire des ouvrages.

AFNIL – Agence francophone pour la numérotation internationale du livre
35, rue Grégoire-de-Tours – 75279 Paris cedex 06
Tél. : 01.44.41.29.19 – Fax : 01.44.41.29.03
email : afnil@electre.com
Internet : http://www.afnil.org

 

Conditions pour obtenir un numéro ISBN gratuit

  • Les livres et autres publications non périodiques faisant l’objet du dépôt légal (voir le site de la BnF http://www.bnf.fr , onglet Professionnels) ;
  • Les numéros séparés des publications paraissant une fois par an ou à intervalles plus ou moins réguliers tels que les annales, comptes-rendus et rapports annuels, annuaires ;
  • Les «tirés à part », à condition qu’ils aient un titre, une nouvelle pagination et qu’ils soient mis en vente isolément ;
  • Les publications à feuillets mobiles, à la condition qu’elles paraissent sous un titre unique et que les feuillets intercalaires portent le même titre ;
  • Les calendriers et almanachs renfermant principalement des articles littéraires, scientifiques ou artistiques ;
  • Les publications en plusieurs volumes. La publication en plusieurs volumes reçoit un ISBN d’ensemble, ainsi que chacun des volumes qui la composent, qui reçoivent également leur ISBN propre ;
  • Chaque présentation ou reliure différente du même titre faisant l’objet de conditions de vente spécifiques est par ailleurs considérée comme un titre à part entière et fait l’objet de l’attribution d’un ISBN propre. Ainsi le même titre vendu broché, relié pleine toile et relié papier se verra attribuer trois ISBN différents.
Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

L’ISBN – International Standard Book Number – ou Numéro international normalisé du livre, permet l’identification d’un livre dans une édition donnée. Selon le décret n° 81-1068, du 3 décembre 1981, pris pour l’application de la loi relative au prix du...

lire plus
Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Le dépôt légal est l’obligation pour tout éditeur, imprimeur, producteur, distributeur, importateur de déposer chaque document qu’il édite, imprime, produit , distribue ou importe en France à la BnF ou auprès de l’organisme habilité à recevoir le dépôt en...

lire plus
Protégez votre livre, évitez le plagiat

Protégez votre livre, évitez le plagiat

Une fois l’écriture de votre manuscrit achevée, juste avant la diffusion de votre travail, que ce soit sur Internet ou sous la forme d’un livre imprimé, vous devez protéger votre création. Il existe différentes possibilités de certification de votre œuvre,...

lire plus
Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Le dépôt légal est l’obligation pour tout éditeur, imprimeur, producteur, distributeur, importateur de déposer chaque document qu’il édite, imprime, produit , distribue ou importe en France à la BnF ou auprès de l’organisme habilité à recevoir le dépôt en fonction de la nature du document. Le dépôt de ces documents permet de constituer une collection de référence consultable dans les salles de la Bibliothèque de recherche.

Ainsi, en tant qu’auto-éditeur de votre ouvrage, vous êtes tenu d’effectuer le dépôt légal à la BnF, même si vous n’éditez que quelques livres.

Comment effectuer facilement votre dépôt légal

Vous pouvez vous connecter ici au service extranet de la BnF destiné à collecter votre déclaration de dépôt. Il vous reste ensuite à envoyer votre livre en un exemplaire (deux exemplaires si vous avez adjoint un CD dans ce dernier) en bénéficiant de la franchise postale. Inscrivez sur le colis à l’emplacement du timbre :

  • Franchise Postale, Dépôt légal, Code du Patrimoine Article L132-1.

Votre publication est immédiatement enregistrée et publiée dans la Bibliographie nationale française. Par son dépôt, elle acquiert un caractère patrimonial et ne peut être retirée des collections ni empruntée. Votre œuvre est maintenant conservée à la BnF pour l’éternité !

Ne sont pas soumis au dépôt légal :

  • Les cahiers d’écriture et de découpage ;
  • Les documents électoraux mentionnés aux articles R26, R29 et R30 du Code électoral ;
  • Les documents imprimés à moins de 100 exemplaires ;
  • Les recueils de photocopies et de reproductions d’articles de presse ou d’autres textes ;
  • Les réimpressions à l’identique ;
  • Les thèses et autres travaux universitaires non édités ;
  • Les travaux d’impression dits « de ville » (faire-part, cartes de visite…) et de « commerce » (factures, bons de commandes…), ou « administratifs » (modèles, bordereaux…).

Mentions obligatoires devant figurer sur les livres :

  • Le nom (ou la raison sociale) et l’adresse de l’éditeur ;
  • Le nom (ou la raison sociale) et l’adresse de l’imprimeur (le pays, en cas d’impression à l’étranger) ;
  • La date d’achèvement du tirage ;
  • La mention de ISBN et éventuellement de l’ISSN ;
  • Le prix en euros ;
  • La mention « dépôt légal » suivie du mois et de l’année du dépôt ;

Ces mentions sont inscrites habituellement à la dernière page de l’ouvrage.

NB : le numéro de dépôt légal n’a pas à figurer sur le livre. Il sera communiqué au déposant par la BnF après réception et enregistrement du livre au dépôt légal.

Pour tout savoir sur cette formalité : www.bnf.fr

Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

Le numéro ISBN pour votre livre : une obligation

L’ISBN – International Standard Book Number – ou Numéro international normalisé du livre, permet l’identification d’un livre dans une édition donnée. Selon le décret n° 81-1068, du 3 décembre 1981, pris pour l’application de la loi relative au prix du...

lire plus
Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Effectuez le dépôt légal de votre livre à la BnF

Le dépôt légal est l’obligation pour tout éditeur, imprimeur, producteur, distributeur, importateur de déposer chaque document qu’il édite, imprime, produit , distribue ou importe en France à la BnF ou auprès de l’organisme habilité à recevoir le dépôt en...

lire plus
Protégez votre livre, évitez le plagiat

Protégez votre livre, évitez le plagiat

Une fois l’écriture de votre manuscrit achevée, juste avant la diffusion de votre travail, que ce soit sur Internet ou sous la forme d’un livre imprimé, vous devez protéger votre création. Il existe différentes possibilités de certification de votre œuvre,...

lire plus