Le format PDF s’est imposé depuis plus de 10 ans comme le standard incontournable dans le monde de l’impression. Il possède en effet toutes les qualités que l’on peut attendre d’un rouage essentiel d’une industrie pleine de complexités !

Facilité, sûreté, efficacité !

La principale qualité des documents enregistrés au format PDF est la sûreté et la fidélité de leur caractéristiques. Dans un document PDF sont « embarqués » les images, les polices, les hyperliens, toutes les caractéristiques de mise en page que vous aurez déterminés pour votre fichier. Ceci peut sembler automatique mais « jadis » (oh ! il y a une quinzaine d’années !), lorsque vous apportiez le fruit de votre travail à l’imprimeur afin qu’il vous le restitue au mieux, il fallait respecter une organisation stricte dans la présentation de votre document. Vous deviez lui fournir — soigneusement rangés — les polices de caractères (complètes), les images, le corps du texte, dans des fichiers séparés et l’imprimeur se chargeait de « remonter » votre document au mieux sur sa propre plateforme. Inutile de préciser que le « bon à tirer » s’imposait car les risques d’erreur étaient nombreux. Le format PDF est heureusement maintenant la norme et élimine la quasi-totalité des risques d’erreur.

Quelques points à surveiller…

Il faut cependant nuancer ce tableau qui paraît bien rose… Il existe plusieurs types de PDF et ils ne sont pas tous destinés à l’impression de fichiers. Certains PDF peuvent être partagés pour un travail de groupe. Ils comprennent plusieurs versions, des révisions, des modifications incluses dans un même fichier. La bonne version ne sera peut-être pas la version fournie à l’imprimeur ! On peut aussi placer des annotations dans les fichiers PDF et… oublier de les faire disparaître avant de générer le fichier définitif ! Il est possible de placer des animations dans des PDF, mais bien sûr, impossible de les imprimer !

En générant votre fichier PDF pour l’impression, prenez bien soin de choisir l’option « Impression » qui vous sera proposée dans la majorité des cas. Les plus avertis choisiront l’option PDF X1/A qui préparera le fichier de façon optimale pour nos presses.

Il vous faudra aussi scrupuleusement observer les éventuelles notifications que vous fera parvenir votre logiciel au moment de l’enregistrement au format PDF de votre document ! L’erreur la plus communément observée est l’absence de la police de caractère dans votre fichier natif. Même si le PDF se génère finalement, la police de caractère n’en sera pas pour autant intégrée…

C’est le moment pour un bon conseil !

Dans ce domaine, plus encore que dans d’autres, n’hésitez pas à contacter notre équipe du Pré-Presse au 04 42 900 421 pour des conseils certainement très utiles !

 

Share This